L’IMPARFAIT ET LE PASSÉ COMPOSÉ

wpid-pcimparfait-2013-11-26-19-011.jpg

http://leblogdujaimefrance.blogspot.com.es/2012/03/limparfait-ii-passe-composeimparfait.html

Le passé composé et l’imparfait sont deux temps du passé qu’on utilise pour raconter des événements. Comment faire la différence?

IMPARFAIT
PASSÉ COMPOSÉ
Exprime une habitude dans le passé: Quand j’étais petit, je rendais visite à mes grands-parents.
Exprime un fait terminé dans le passé: J’ai rendu visite à mes grands parents
Décrit le décor, la scène d’une action: Il faisait beau à Paris
Exprime l’action principale: Mon ami est arrivé

Dans un récit au passé, on utilise l’imparfait et le passé composé : l’imparfait pour les descriptions et les situations tandis que le passé composé pour les événements achevés. Certaines expressions de temps peuvent aider à faire la différence:

EXPRESSIONS POUR L’IMPARFAIT EXPRESSIONS POUR LE PASSÉ COMPOSÉ
Quand
Pendant que
Lorsque
Tous les soirs
Habituellement
D’habitude
Fréquemment
Tous les jours
Hier
Hier soir
Hier après-midi
La semaine dernière
Avant-hier
Il y a deux ans
L’année dernière
Jusqu’à maintenant

Regardez cette vidéo:

EXERCICES:

Anuncios

SE METTRE SUR SON 31

wpid-se-mettre-sur-son-31-2013-11-26-18-35.jpg

http://www.projet-voltaire.fr/

L’origine de cette expression reste mystérieuse. Les interprétations sont variées. La première : le chiffre 31 serait la déformation du mot « trentain », un type de tissu très luxueux, fabriqué à partir de trente centaines de fils, et qui était réservé aux grandes occasions et aux gens bien nés. Une autre interprétation concerne la Prusse. Il s’agirait du 31 du mois, qui n’arrive que sept fois par an. À cette date les soldats recevraient un supplément pour terminer le mois et ils devaient nettoyer leur paquetage pour avoir l’air les plus beaux possibles. Enfin, selon une autre explication l’expression proviendrait d’une fête jésuite qui a lieu le 31 juillet. Durant la célébration, les novices recevaient de nouvelles soutanes.

On l’utilise pour indiquer qu’on s’habille avec les meilleures tenues, comme pour fêter Noël ou la Saint-Sylvestre.

 Variantes :  être sur son 31 – s’habiller sur son 31

El origen de esta expresión es misterioso. Las interpretaciones son variadas. La primera: la cifra 31 sería la deformación de la palabra “trentain”, un tipo de tejido muy lujoso, fabricado con treinta centenas de hilos, y que era reservado para las grandes ocasiones y para la gente adinerada. Otra interpretación se refiere a Prusia. Se trataría del 31 del mes, que ocurre siete veces al año. En esa fecha los soldados recibirían un suplemento para acabar el mes y debían limpiar su equitación para parecer los más bellos posible. Finalmente, según otra explicación, la expresión vendría de una fiesta jesuita que tiene lugar el 31 de julio. Durante la celebración, los novicios recibían nuevas sotanas.

Se utiliza para indicar que uno se viste con las mejores prendas, como para festejar la Navidad o Fin de Año.

Sources: